temps-des-fetes-troubles-alimentaires-conseils
| | |

5 conseils pour traverser le Temps des Fêtes si tu souffres d’un trouble alimentaire

Troubles alimentaires et Temps des Fêtes : éviter les rechutes

À l’approche des fêtes de fin d’année, voici quelques conseils et encouragements pour vous aider à surmonter les difficultés potentielles que vous pourriez rencontrer. On comprend que cette période de l’année peut particulièrement être difficile pour les personnes qui ont, ou qui ont déjà eu des troubles alimentaires. Cependant, il est important de se rappeler que la rechute n’est pas inévitable. En prenant des mesures pratiques et en vous préparant sur le plan émotionnel, vous pouvez rendre cette période de fêtes différente et plus agréable.

Planification « pratico-pratique »

La première étape de la préparation des fêtes consiste à s’engager dans une planification pratique. Il s’agit de réfléchir à l’avance et d’élaborer un plan d’action sur la façon dont vous aborderez les événements et les rassemblements axés sur la nourriture. Il peut être utile d’avoir une conversation avec vos proches sur vos objectifs et vos limites en matière d’alimentation, afin qu’ils puissent vous soutenir et vous comprendre. En outre, envisagez d’apporter vos propres plats sains pour contribuer aux repas, afin de vous assurer qu’il y aura des options qui correspondent à vos besoins et à vos objectifs nutritionnels.

cadeau-troubles-alimentaires

Préparation émotionnelle

La préparation émotionnelle est tout aussi importante. Prenez le temps de réfléchir à vos expériences passées et d’identifier les éléments déclencheurs ou les habitudes qui peuvent vous amener à manger trop, à vous gaver ou vous restreindre. En étant conscient de ces pièges potentiels, vous pouvez développer des stratégies pour y faire face efficacement. Il peut également être utile de demander le soutien d’un thérapeute ou d’un conseiller qui pourra vous guider et vous aider à surmonter les difficultés émotionnelles qui peuvent survenir au cours de cette période.

N’oubliez pas que les fêtes de fin d’année doivent être une période de joie et de célébration, et non de stress et de culpabilité. Permettez-vous de profiter des festivités et de vous faire plaisir avec modération. Il est important d’écouter votre corps et de respecter ses signaux de faim et de satiété. En portant attention à ce que vous mangez et à ce que vous ressentez, vous pouvez entretenir une relation saine avec la nourriture et éviter de retomber dans vos vieux travers.

Voici 5 conseils à appliquer qui peuvent vous aider à traverser le temps des fêtes si vous souffrez d’un trouble alimentaire.

Conseil n° 1 – S’engager à manger

S’engager à manger régulièrement est essentiel pour les personnes qui se remettent d’un trouble alimentaire. Il est crucial de maintenir un horaire de repas cohérent tout au long de la journée afin d’éviter toute rechute à l’avenir. Cela signifie qu’il faut s’assurer que le déjeuner, le dîner, le souper et les collations sont consommés comme n’importe quel autre jour. Il peut être difficile de voir son entourage sauter des repas ou se retenir de manger pour se réserver de la place pour le repas principal. Cependant, il est important de se rappeler que vos besoins sont différents en tant que personne en rétablissement et qu’il est vital pour votre bien-être général de donner la priorité à des repas réguliers. En vous engageant à manger régulièrement, vous prenez des mesures proactives en faveur d’un mode de vie plus sain et vous prévenez la réapparition du trouble alimentaire.

Cela dit, vous n’êtes pas à l’abri d’un imprévu ou d’un moment où il sera impossible d’intégrer une collation. Souvenez-vous de ces conseils, et que l’important est de vous engager à manger de manière régulière afin d’éviter une rechute désagréable dans cette période de célébration et de moments privilégiés avec vos proches.

Conseil n° 2 : Équilibré et non restrictif

Adopter une approche équilibrée et non restrictive de l’alimentation est crucial pour la liberté à long terme et le bien-être général. Il est important d’être préparé et flexible dans vos choix alimentaires, en particulier pendant les fêtes de fin d’année. Autorisez-vous à savourer des plats de fête et des friandises sans culpabilité ni sentiment de privation. Rappelez-vous qu’aucun aliment n’est interdit, et c’est encore plus vrai durant cette période. Tous les aliments ont leur place dans votre nouvelle vie. En faisant preuve d’ouverture d’esprit dans vos choix alimentaires, vous pourrez pleinement profiter des fêtes de fin d’année tout en conservant un mode de vie sain et équilibré. Appréciez la variété et la richesse des différents aliments, et laissez-vous aller à savourer les saveurs et les expériences qui en découlent.

Conseil n° 3 : Trouble alimentaire = Réagissez

Lorsque vous vous rétablissez d’un trouble alimentaire, il est parfois essentiel de fixer des limites aux membres de votre famille qui peuvent vous « pousser » à manger. Il est essentiel de rester ferme dans votre parcours de rétablissement pour continuer à progresser et à entretenir une relation saine avec la nourriture. Il est important de ne pas laisser les autres vous inciter à consommer plus que ce dont votre corps a besoin. Pour vous préparer à de telles situations, il peut être utile de visualiser à l’avance la façon dont vous réagirez face aux personnes qui vous poussent à manger. Au cours du rétablissement, plusieurs personnes ont constaté qu’il était utile de refuser poliment en disant : « Cela semble délicieux, mais je n’ai pas faim pour l’instant. J’aimerais que vous m’en gardiez un peu pour plus tard ». Cette réponse affirmative, mais respectueuse, peut vous aider à affirmer vos limites tout en maintenant des relations positives avec vos proches.

Conseils n° 4 : Un plan pour déjouer le trouble de l’alimentation

Après un grand repas de fête, il est fréquent de ressentir l’envie de manger davantage ou de se restreindre complètement. Pour éviter ces extrêmes, il est important de mettre en place un plan pour la fin du repas. Ce plan peut être tout ce qui vous convient et vous aide à vous distraire de ces envies jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Par exemple, vous pouvez préparer une boisson chaude, comme du thé ou du café, faire une promenade en famille ou passer un moment tranquille à l’étage en lisant un livre. En appliquant d’abord votre stratégie, vous éviterez de trop manger ou de ne pas assez manger et vous maintiendrez un équilibre sain. Dans l’ensemble, le fait d’avoir toujours un plan après les repas peut vous aider à rester sur la bonne voie en ce qui concerne vos objectifs de santé et à éviter tout stress inutile pendant les fêtes. En mettant en place une stratégie, vous pourrez passer des fêtes de fin d’année plus agréables et plus équilibrées, sans le stress de trop manger ou de vous priver.

fetes-noel-troubles-alimentaires-conseils

Conseil n° 5 : Rétablissement du trouble alimentaire veut dire : « Un petit pas à la fois »

En matière de rétablissement, il est important de se rappeler que ce sont les progrès qui comptent, et non la perfection. Au lieu de qualifier chaque journée de « bonne » ou de « mauvaise », il peut être plus utile de se concentrer sur les différents segments de votre journée. Chaque nouveau segment représente une opportunité de progrès et de croissance dans votre parcours de rétablissement. En faisant des choix qui correspondent à vos objectifs de rétablissement et en écoutant les signaux de faim et de satiété de votre corps, vous pouvez continuer d’aller de l’avant.

Il est également important de célébrer les petites victoires qui jalonnent votre parcours, car elles sont révélatrices des progrès que vous accomplissez. Si c’est la première fois que vous passez des fêtes de fin d’année dans le cadre de votre rétablissement, je tiens à vous adresser mes meilleurs vœux et à vous souhaiter bonne chance. N’oubliez pas que chaque pas en avant est un pas vers un avenir plus sain et plus heureux.

En conclusion, bien que les fêtes de fin d’année puissent poser des problèmes à ceux qui ont déjà eu un trouble alimentaire, il est possible de traverser cette période avec succès. En planifiant de manière pratique, en prenant des mesures pour vous préparer émotionnellement et en pratiquant la pleine conscience lorsqu’il s’agit de nourriture. Vous pouvez rendre cette période de fêtes différente et plus agréable. Pensez à demander de l’aide en cas de besoin et d’être bienveillant envers vous-même tout au long du processus.

Joyeuse période des Fêtes de la part de toute l’Équipe de la Clinique St-Amour !

Publications similaires