pere-fille-troubles-alimentaires
|

RAPPELLE-TOI TOUJOURS
À QUEL POINT TON PÈRE T’AIME

Mon petit trésor d’amour, je vais essayer de te dire comment j’ai trouvé cela difficile, dur de voir ma fille se faire emporter dans la maladie, de ne pas manger et de vomir. Je travaillais à l’extérieur et lorsque je revenais à la maison, j’avais l’impression de voir ma fille s’éloigner de son père qui l’aimait tant.

Je tentais de trouver ce que j’avais fait et ce que je pouvais faire, mais je ne trouvais pas de réponse.

Lorsque tu as été hospitalisée, j’avais peur de te perdre. Je m’ennuyais de toi et j’étais tellement triste de ne pas être capable de faire quelque chose pour toi, sauf de continuer à t’aimer.

Je suis tellement fier de toi ma fille et je le serai toujours, et ce, peu importe ces années plus difficiles.

Je t’admire ma fille pour ce que tu es comme personne, pour tout ce que tu réussis dans ton travail, dans tes études, ta relation avec ton conjoint, dans ton rôle de maman et dans tout ce que tu donnes et apportes aux autres.

Toutefois, je tiens à te dire que je me sens triste parfois, parce que je vois qu’il reste en toi une «misère» à manger un bon morceau de gâteau, comme à l’occasion de la fête de ton père, ou de ta propre fête.

Fais attention à ton petit garçon, il est si gentil et on l’aime tant! Je ne voudrais pas qu’un jour il te demande: «Maman, pourquoi tu ne manges pas de gâteau à la fête à papi»? Et qu’il tente de faire comme toi…

Rappelle-toi toujours à quel point ton père t’aime et qu’il pense très souvent à toi!

Je t’aime ma fille xx

Publications similaires