repas-noel-anorexie-boulimie-hyperphagie
| | |

TROUBLES ALIMENTAIRES : CONSEILS POUR LE TEMPS DES FÊTES

Le temps des Fêtes est une période de l’année habituellement magique. Ce moment peut par contre parfois comporter son lot de stress, même pour ceux qui adorent cette période de l’année.  Si votre alimentation vous préoccupe trop, cette période de l’année peut devenir compliquée.  Notre nutritionniste, Marie-Michelle Royer, spécialiste des troubles alimentaires à la Clinique St-Amour, a des conseils nutritionnel pour vous aider à vous sentir bien durant le temps des Fêtes.

Saurez-vous les utiliser pour profiter de ces beaux moments?

ÉVITEZ DE JEÛNER TOUTE LA JOURNÉE ET/OU DE SAUTER DES REPAS AVANT LES REPAS PRÉVUS

Si vous n’écoutez pas votre corps et ne comblez pas ses besoins en énergie tout au long de la journée, vous aurez davantage faim au repas suivant. Il est donc important de maintenir trois (3) repas ainsi que des collations au courant de la journée. Planifier les repas vous évitera d’être pris au dépourvu.

ÉVITEZ D’ÊTRE AFFAMÉ AU MOMENT DES REPAS

Pour y parvenir, il s’agit de manger normalement des repas équilibrés durant la journée, même si la faim n’est pas nécessairement toujours présente, tout en maintenant vos habitudes et votre appétit. Si un réveillon est prévu, vous pouvez manger léger au souper (sandwich, sous-marin, bol de céréales contenant amandes et fruits, soupes-repas), mais suffisamment pour ne pas avoir faim jusqu’au réveillon. 

TOUJOURS AVOIR DES COLLATIONS SOUS LA MAIN, DANS LE SAC À MAIN, OU DANS VOTRE VOITURE

Ainsi, vous aurez toujours des collations prêtes lorsqu’une activité est planifiée. Votre collation peut être composée d’une source de glucides et d’une source de protéines. Par exemple, un fruit frais avec un yogourt, quelques crudités avec du fromage, des noix et des fruits séchés, une barre tendre et un fruit.

BUVEZ DE L’EAU !

Boire beaucoup d’eau vous aidera, car le temps des Fêtes peut être un moment où la consommation d’alcool est plus importante. Ainsi, l’alcool, la fatigue et certains aliments plus salés du temps des Fêtes auront tendance à vous déshydrater et/ou à causer de la rétention d’eau. Essayez donc de boire (6-8 verres d’eau par jour) ainsi que d’alterner chaque consommation par un verre d’eau.

SI VOUS ALLEZ DANS UN BUFFET, SOYEZ SÉLECTIFS

Avant de préparer votre assiette, commencez par faire le tour du buffet. De cette façon, vous saurez quels sont les aliments disponibles, et lesquels vous désirez mettre dans votre assiette. Il est important de se servir une assiette correspondant à votre appétit habituel, plutôt que de constamment grignoter en pigeant dans le buffet de petites quantités à la fois. Cette façon de fonctionner évite les risques de «trop-plein».  Faites-vous quand même plaisir, le temps des Fêtes ce n’est qu’une fois par an !

PLANIFIEZ LES DÉFIS ALIMENTAIRES

Pour les aliments qui vous font davantage peur, il est préférable de planifier un défi alimentaire à un moment où la tension est minimum. Planifiez-vous une activité distrayante pour vous changer les idées après avoir relevé votre défi. De cette façon, les préoccupations, l’angoisse et la peur seront beaucoup moins présentes. En demeurant occupé entre les repas, cela vous aidera à moins penser à la nourriture et ainsi profiter pleinement du temps des Fêtes.

DONNEZ-VOUS LE DROIT

Des hors-d’œuvre sont présents sur la table? Il est important de ne pas vous restreindre d’en prendre. La restriction risque éventuellement d’engendrer des excès alimentaires ou de la compulsion. Il est essentiel de vous accorder le droit d’y goûter, mais n’exagérez pas. Un repas vous attend par la suite et saura combler adéquatement votre faim.

PRENEZ LE TEMPS DE BIEN DÉGUSTER LES ALIMENTS

Prendre le temps de manger lentement permet davantage de savourer les aliments avec tous nos sens. Manger lentement aide également à ralentir la prise alimentaire. Le plaisir apporté par la nourriture provient de toutes les expériences qu’elle nous fait vivre, pourquoi ne pas vivre le plaisir de manger au maximum. Ainsi, essayez d’utiliser pleinement les 5 sens pour apprécier toutes les nuances que la nourriture peut vous apporter.

PENSEZ À ÉCOUTER VOS SIGNAUX DE FAIM ET DE SATIÉTÉ, LA PLUPART DU TEMPS

Avant de vous resservir ou de grignoter suite aux repas, posez-vous la question : «Est-ce que j’ai encore faim?». Si vous n’avez plus faim, ne vous forcez pas à en manger plus, même si certaines personnes de votre entourage peuvent quelques fois se montrer insistantes. Le fait de patienter quelques minutes entre l’entrée et le repas principal, de déposer vos ustensiles plus régulièrement entre les différentes bouchées et de discuter avec vos proches peut vous aider à être davantage à l’écoute de vos signaux.

IL EST IMPORTANT DE POUVOIR TOURNER LA PAGE

Si un repas s’est moins bien déroulé et que la culpabilité vous envahit, il est essentiel de pouvoir vous changer les idées avec des activités divertissantes. Peu importe ce qui s’est passé, vous ne pouvez rien y changer. Par contre, vous pouvez changer le cours des prochains évènements et maintenant un équilibre alimentaire. Le temps des Fêtes est un moment unique. Ne diminuez pas le plaisir de temps des Fêtes en éprouvant de la culpabilité quant à votre alimentation. Profitez-en pour essayer de nouveaux aliments et pour prendre des repas en compagnie de gens que vous appréciez. Profitez-en également pour vous amuser, vous reposer et prendre de soin de vous.

A lire également